Message d’équinoxe Septembre 2017

 

Auto examen


Les nouvelles quotidiennes sont terrifiantes lorsque nous nous concentrons sur les apparences de ce qui y est rapporté. Les informations choquantes induisent deux réactions spontanées : l’une de peur et l’autre consistant à rendre responsables des personnalités spécifiques, telles que les politiciens, les terroristes ou les cartels du crime, de tout ce qui semble mauvais et hostile dans notre monde. Ces deux réactions nous avertissent que nous ne concentrons pas nos esprits comme nous le devrions. Nous nous focalisons sur l’illusion de la séparation et nous soumettons à la séduction hypnotique du négatif.


Il nous est nécessaire de nous rappeler que toute pensée, parole ou action haineuse exprimée par quiconque est une part de nous-même. Tout être sur terre est une part de notre Soi véritable. Aussi, quiconque exprimant ce que nous désapprouvons consciemment, ainsi que n’importe quelle chose affreuse qui est exprimée, est relié à nous, est une part de nous. Condamner, blâmer, critiquer ou haïr autrui, et se focaliser en général sur les choses que nous n’aimons pas, ne fait qu’accroître les expressions mêmes que nous voulons voir éliminées.


La peur, dans ce contexte, se fonde sur notre idée d’être séparés à la fois de la cause du problème et des possibilités de sa solution, et qui, dans notre état de peur, paraît hors de notre portée. Nous nous sentons impuissants et exposés aux actions d’autrui.


Indubitablement, il est des personnalités exprimant toutes sortes d’idées affreuses, d’émotions haineuses et d’actes effrayants. Nous ne devons, toutefois, pas perdre de vue le fait que ce ne sont que des canaux exprimant ces modèles que nous avons tous créés et que nous partageons dans notre conscience collective.


Que pouvons-nous faire ? Eh bien, nous pouvons nous souvenir que « ce n’est pas un esprit de crainte que Dieu nous a donné mais un esprit de pouvoir, un esprit d’amour, un esprit avisé »1. Il nous a été donné l’esprit et les facultés pour venir à bout de ce que nous avons créé à travers nos personnalités.
Il nous a été donné l’esprit de nous appliquer activement. Nous sommes les Magiciens de nos vies.


D’abord, nous devons reconnaître en nous-mêmes ces mêmes forces que nous ne voulons pas voir manifestées dans le monde. Ensuite, nous devons être vigilants à ne permettre qu’aucune des forces destructives ne s’exprime à travers nous.

Alors nous pouvons mettre de côté nos personnalités et reconnaître lorsque nous donnons expression à de telles forces et la restreindre. Voilà qui devrait nous
tenir occupés !


Il est même plus important de concentrer notre esprit sur les opposées, les forces positives que nous voulons voir exprimées dans notre monde : les forces de compassion, d’amour et de compréhension.


Nous pouvons remplacer la compétition par la collaboration, les réflexes négatifs par des initiatives constructives. Nous pouvons créer des images nouvelles accordées aux principes de fraternité au lieu de nourrir les anciens modèles de défiance et de conflit.


En fixant notre esprit sur la pensée que nous sommes des canaux d’expression de ce qui est Plus Elevé et en maintenant l’image d’être un avec le Magicien, nous pouvons servir la Vie Une pour amener à la manifestation le Bien Suprême.


In L.V.X.
Les Administrateurs de Builders of the Adytum.


B.O.T.A. 16 Boulevard Saint Assiscle 66000 Perpignan FRANCE

Tel.: (33) 4 68 87 21 09 E-Mail: europe@bota.org